Publié le

Désinfection du linge au cours des processus de lavage

Désinfection du linge

Bien que le but principal des processus de lavage du linge soit d’éliminer les taches et les salissures visibles, la désinfection du linge, en réduisant la contamination microbiologique des tissus, s’avère particulièrement importante pour réduire la quantité de micro-organismes à des niveaux hygiéniquement sûrs et prévenir ainsi les phénomènes de contamination croisée qui sont une voie de transmission et de contagion des maladies.

Cet aspect revêt une importance primordiale dans le secteur hospitalier et gériatrique où le linge est destiné à des groupes à risque et présente une quantité élevée d’éléments corporels (squames, sang, fèces, urine, vomissure, etc.) de personnes potentiellement infectées.

 

Vers un lavage à basse température

Ces dernières années, la sensibilisation croissante à l’environnement a conduit à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes de lavage des textiles à basse température afin de maximiser l’efficacité énergétique. Cependant, réduire la température de lavage implique une réduction significative de l’efficacité antimicrobienne du processus.

Afin de s’assurer que le processus de lavage du linge est en mesure de diminuer les niveaux de contamination microbiologique à des niveaux hygiéniquement sûrs, il est essentiel de disposer d’une connaissance exhaustive des mécanismes de désinfection, qui s’appliquent aux processus de lavage du linge, afin d’offrir de nouvelles approches compatibles avec les tendances actuelles en matière d’économie d’énergie, nécessaires pour garantir la viabilité environnementale du processus.

 

Processus de lavage du linge avec désinfection

Afin de récupérer les conditions d’hygiène d’un tissu contaminé et, par la même, éviter qu’il ne soit une source de contagion et de transmission des maladies, les programmes de lavage doivent être spécialement conçus à cet effet. Lors d’un processus de lavage, la désinfection s’obtient par une combinaison appropriée des trois paramètres suivants : Température, durée et action chimique.

Parfaitement conscients de la grande importance de l’hygiène du linge, les principaux organismes internationaux de la santé (le Center for Disease Control and Prevention [CDC] aux États-Unis, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies [ECDC] en Europe et l’Organisation mondiale de la santé [OMS] sur le plan mondial) ont publié de nombreux guides techniques visant à établir les conditions requises pour garantir une désinfection adéquate lors du lavage du linge. Ces organismes conviennent que la désinfection des textiles doit se faire en appliquant des programmes de lavage comprenant l’un ou l’autre des mécanismes suivants :

  • Désinfection thermique.
  • Désinfection thermochimique :
    • Au cours de la phase de lavage.
    • Au cours d’une phase de décontamination séparée.

 

Désinfection thermique

La désinfection thermique, ou thermo-désinfection, permet de réduire la charge contaminante des tissus en combinant des conditions appropriées de température (élevée) et de durée, au cours d’une ou de plusieurs phases du lavage.

Les conditions nécessaires à la thermo-désinfection ont été parfaitement analysées et établies par les organismes internationaux de la santé susmentionnés, comme suit :

  • Selon le CDC, la désinfection thermique s’obtient à travers un lavage à une température minimale de 71 °C, pendant au minimum 25 minutes.
  • Selon l’ECDC, la désinfection thermique s’obtient à travers un lavage à haute température (90 °C) en ajoutant du détergent.
  • Selon l’OMS, la désinfection thermique s’obtient à travers un lavage à une température de 70 °C en utilisant un détergent ou un désinfectant, pendant au moins 25 minutes.

En termes opérationnels, la thermo-désinfection s’effectue le plus généralement au cours de la phase de lavage, en dosant un détergent adapté aux lavages à haute température. Le cas échéant, il est également possible de procéder au blanchiment du linge au cours de la phase de lavage, en ajoutant, pour ce faire, un agent chimique de blanchiment oxygéné au détergent. Les hautes températures de la phase de thermo-désinfection rendent possible l’utilisation d’agents de libération d’oxygène actif, tels que le peroxyde d’hydrogène ou le percarbonate de sodium, comme agents chimiques de blanchiment. Le pouvoir oxydant de ces ingrédients contribue à renforcer la désinfection chimique du processus.

 

Désinfection thermochimique

Lorsque les lavages doivent se faire à une température de 70-71 °C, il est alors nécessaire d’appliquer des programmes de lavage qui incorporent un agent antimicrobien, afin de renforcer la désinfection obtenue dans ces conditions de température et de durée de contact. La désinfection thermochimique consiste en une combinaison de température, de durée et d’action chimique.

 

 Actions chimiques complémentaires

En fonction de la phase de lavage au cours de laquelle l’action chimique complémentaire a lieu, on peut distinguer les mécanismes de désinfection thermochimique suivants :

 

Au cours de la phase de lavage/blanchiment

La désinfection s’obtient en combinant la température (moyenne), la durée et l’action chimique au cours de la phase de lavage/blanchiment, en tirant parti de la désinfection chimique obtenue grâce au pouvoir oxydant de l’agent chimique de blanchiment utilisé dans le processus.

Bien que le but principal des agents chimiques de blanchiment au cours du lavage soit d’agir comme des détergents pour éliminer les salissures sensibles aux oxydants (comme les taches de thé, de café, etc.), leur haut pouvoir oxydant les rend toutefois particulièrement efficaces pour éliminer les micro-organismes, en procurant au processus une action désinfectante.

Parmi la grande variété d’agents oxydants chimiques actuellement utilisés dans les processus de lavage à moyenne température (entre 40 et 60 °C), on peut distinguer les suivants :

  • Agents de blanchiment oxygénés, tels que :
    • Acide peracétique
    • Percarbonate de sodium (activé par TAED, pour garantir une action à basse température)
    • Peracides organiques, tels que l’acide phtalimidoperoxycaproïque (PAP)
  • Agents de blanchiment chlorés : formulés généralement à base d’hypochlorite de sodium.

Tous ces composés chimiques sont clairement définis comme étant des principes actifs biocides dans le cadre réglementaire européen établi par le règlement (UE) no 528/2012 relatif aux produits biocides, notamment en ce qui concerne les usages destinés à la désinfection des tissus (type de produit PT2).

 

Au cours d’une phase de décontamination séparée

Lorsque la température de lavage est trop basse pour obtenir la désinfection thermochimique souhaitée avec les composés de blanchiment utilisés au cours de la phase de lavage/blanchiment, la désinfection des textiles peut se faire au cours d’une phase de décontamination séparée, en combinant la température (basse), la durée et l’action chimique d’un produit biocide spécifique, qui doit être dûment enregistré comme désinfectant PT2, conformément aux réglementations européennes relatives aux produits biocides ou aux réglementations nationales équivalentes.

Bien qu’il existe une grande variété de principes actifs biocides permettant d’obtenir la désinfection du linge à basse température, les ammoniums quaternaires sont actuellement parmi les plus utilisés, en raison non seulement de leur large spectre désinfectant contre tous les types d’organismes et leur faible sensibilité aux salissures présentes dans le processus, mais aussi de leur bon profil écotoxicologique.

La désinfection se fait à basse température (inférieure à 40 °C) au cours d’une phase séparée, après les phases de lavage et d’oxydation, afin de s’assurer au préalable que le linge est propre, et garantir une action maximale du produit désinfectant.

 

Conclusions

Les processus de lavage du linge ne doivent pas seulement éliminer les salissures du linge, mais ils doivent également réduire les niveaux de contamination microbiologique du linge à des niveaux hygiéniquement sûrs, en brisant les chaînes infectieuses potentielles et en prévenant ainsi la transmission des infections. Pour obtenir une désinfection adéquate, il est essentiel de disposer d’une connaissance exhaustive des mécanismes de désinfection à appliquer lors des processus de lavage du linge, et ainsi pouvoir choisir la combinaison optimale de température, de durée et d’action chimique.

Compte tenu de la grande variété des micro-organismes existants et de leur différente sensibilité aux conditions de désinfection (notamment la température et l’action chimique), il est recommandé, pour obtenir l’action biocide souhaitée contre les organismes à combattre, d’adapter les conditions du processus (durée, température et concentration de l’agent désinfectant utilisé) sur la base des données des études d’action biocide disponibles (généralement, les normes EN) contre les micro-organismes cibles (bactéries, virus, champignons, levures, etc.).

 

Références bibliographiques:

(1) Centers for Disease control and Prevention (CDC). Guidelines for Environmental Infection Control in Health- Care Facilities. Updated July 2019. [Fecha de consulta: 14 septiembre 2020]. Disponible en:
https://www.cdc.gov/infectioncontrol/guidelines/environmental/index.html

(2) Centers for Disease control and Prevention (CDC). Disinfection and Sterilization Guideline. Updated May 2019. [Fecha de consulta: 14 septiembre 2020]. Disponible en: https://bit.ly/2VKyfj7

(3) European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC). Interim guidance for environmental cleaning in non- healthcare facilities exposed to SARS-CoV-2. Updated February 2020. [Fecha de consulta: 14 septiembre 2020]. Disponible en: https://www.ecdc.europa.eu/sites/default/files/documents/coronavirus-SARS-CoV-2-guidance-environmental-cleaning-non-healthcare-facilities.pdf

(4) Organización Mundial de la Salud (WHO). Infection prevention and control of epidemic- and pandemic- prone acute respiratory infections in health care. Updated 2014. [Fecha de consulta: 14 septiembre 2020]. Disponible en: https://www.who.int/csr/bioriskreduction/infection_control/publication/en/

(5) Bockmühl DP, Schages J, Rehberg L. Laundry and textile hygiene in healthcare and beyond. Microb Cell. 2019 Jul 1;6(7):299-306. doi: 10.15698/mic2019.07.682. PMID: 31294042; PMCID: PMC6600116.

 

AUTEUR : Carles Bertrana